04 novembre 2011

Le coeur des gens

Il a été un compagnon de voyage idéal, ami fidèle et dévoué, toujours là quand j'ai eu besoin de lui.

Il a protégé mes épaules du soleil le jour, des moustiques le soir, de la pluie une ou deux fois ;  il a épongé mon visage en sueur dans la forêt primaire, protégé mes cheveux du vent, s'est transformé en paréo sur la plage ;  il a essuyé quelques larmes d'émotion, m'a tenu chaud à notre retour en France, et il est rentré avec moi, fatigué mais heureux de ce beau voyage...

HPIM0042

Nous voici donc rentrés de Madagascar, où nous avons passé 10 jours d'aventure, d'émotion, de joie et d'émerveillement: les retrouvailles avec la famille au grand coeur qui nous accueillait, la découverte de plats locaux délicieux,  le choc en découvrant l'immense pauvreté qui sévit là bas, la vie qui grouille, la chaleur des gens et des paysages, les lémuriens dans la forêt primaire, le poisson fraîchement pêché et grillé sur la plage, les couleurs, les odeurs, les fleurs omniprésentes, le rhum, la vanille,  une grande fête pour célébrer un mariage... (il y a eu aussi des moustiques, de la chaleur, des heures de routes sinueuses qui donnent mal au coeur, des insectes en tous genre, démesurément gros par rapport à ceux qu'on croise ici, mais tous ça s'oublie vite en fait...)

Un séjour à Mada n'a rien du voyage culturel. C'est une aventure humaine formidable, avec en guise de musées, la vie et le coeur des gens.

Posté par Milival à 12:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,